Voxe : du chatbot qui parle politique avec les 18–35 au média destiné aux jeunes actives : pourquoi ce changement ?

Image for post
Image for post

Chez Voxe, nous avons une conviction : la multitude a le pouvoir de changer le monde. Notre rôle à nous : c’est de l’accompagner en lui fournissant les outils, les savoirs, les coups de boost qui lui permettront d’oser.

Pour atteindre cet objectif, nous avons créé depuis 2012 une multitude d’outils digitaux parmi lesquels un comparateur de programmes électoraux, des vidéos pédagogiques, un chatbot destiné aux millennials, un podcast…

Pendant nos 8 années d’existence, nous avons mûri, nous avons appris et compris pas mal de choses. Et ce dont nous nous sommes rendues compte c’est que notre meilleur levier pour changer le monde, c’est notre audience de jeunes actives. Non seulement, ce sont elles-qui sont les plus actives sur nos produits digitaux, mais ce sont aussi elles qui sont les principaux moteurs du changement contemporain.

Or, ces jeunes femmes souffrent souvent de barrières (notamment mentales) qui les empêchent d’oser donner leur opinion, d’oser s’engager, d’oser agir. Nous sommes convaincues que c’est en aidant les jeunes femmes à dépasser ces barrières que nous contribuons à changer le monde.

C’est pour cela que nous avons décidé de lancer la quotidienne, notre newsletter matinale qui permet aux jeunes femmes de mieux maîtriser la complexité du monde — sur le plan pro, écolo, citoyen, économique — pour mieux agir dessus.

Testez la quotidienne de Voxe ici.

****************

Plus d’explications pour mieux comprendre la genèse du “pivot” de Voxe :

L’année dernière, nous avons pris conscience d’un truc assez dingue : Voxe plait plus aux femmes qu’aux hommes.

Ah bon ? Mais comment ça ?

Sur une base d’abonnés à peu près équivalente en hommes (49%) et femmes (51%), nous nous sommes aperçues que 65 % des personnes qui lisent le plus notre chatbot sont des jeunes femmes.

Ce sont aussi celles qui déclarent tirer le plus grand profit de Voxe au bout de 3 mois d’utilisation : Voxe les aide à se sentir plus “sereines” par rapport au débat public, et cela se manifeste par une appétence accrue à participer à des conversations entre amis, avec la famille etc.

On observe par ailleurs que, plus elles utilisent Voxe dans le temps, plus elles s’engagent concrètement : au bout de 6 mois d’utilisation, elles signent davantage de pétitions -sur des sujets écologiques, sur les violences faites aux femmes, mais pas que ! -, donnent davantage à des associations, contribuent davantage à des consultations en ligne…

Et pourtant, ça ne paraît pas évident

Effectivement, car, la plupart des médias identifiés comme traitant de “politique” ont plutôt un public masculin. Les femmes sont aussi globalement moins présentes dans l’arène politique, ce qui pourrait laisser croire qu’elles ont un goût moins prononcé pour le sujet.

Il est fort probable que l’un entraîne l’autre et il n’y a pas de raison pour que la politique et le débat public en général soient plus un “truc d’hommes que de femmes”. Mais ce qui est certain c’est que Voxe parvient à intéresser particulièrement les jeunes femmes, et que nous les aidons à passer à l’action et à avoir un impact.

Image for post
Image for post

Et c’est là qu’on a découvert le monde merveilleux des “créatifs culturels”

Selon Ray et Anderson, universitaires américains, les “cultural creatives”, ce sont ces gens qui changent le monde en étant attachés à des valeurs “féminines” (égalité, lutte contre les violences), écologiques, d’engagement sociétal et de développement personnel. Et, “surprise !” : la majorité d’entre eux sont des jeunes femmes. C’était donc ça ! Voxe rassemble donc une audience de créatives (nombreuses) et de créatifs (pas mal) culturels.

Notre audience a ceci de particulier qu’elle n’ose pas de prime abord s’intéresser ou intervenir sur des sujets du débat public, mais dès qu’elle le fait, elle est moteur de changement.

Il était donc évident que, pour multiplier notre impact, il nous fallait nous centrer sur cette audience et concevoir un produit adapté à ses besoins.

Image for post
Image for post
8 semaines d’études quali, c’est TRES intense.

Nous avons donc mené 8 semaines d’études qualitatives, à grand renfort de questionnaires et de focus groupes et avons décidé de créer la quotidienne, cette newsletter qui résume tous les matins, du lundi au vendredi, les infos pour passer une bonne journée.

Il y a de l’actu, bien sûr, politique, économique, sociale, internationale et nationale, mais pas que. On s’est rendu compte que pour accompagner les créatives culturelles à changer le monde, il faudrait aussi donner un coup de main pour : les accompagner dans leur vie civique bien sûr, dans leur vie pro, leur gestion financière, mais aussi leur transition écologique et leur vie culturelle. Et c’est ce que fait la quotidienne chaque jour. Je veux tester tout de suite !

Vous l’avez compris, notre objectif c’est d’aider ces jeunes femmes moteurs de changement à changer le monde, en faisant sauter les obstacles qui s’opposent à elles. Un exemple ? Le syndrome de l’imposteur dont nous avons nous-même fait l’expérience récemment.

Je ne suis pas dans votre cible, que puis-je faire ?

Bien évidemment, tout le monde peut lire la quotidienne, abonnez-vous ici et parlez-en autour de vous ! Vous pouvez aussi nous aider d’une autre façon: nous cherchons des partenaires financiers qui souhaitent engager davantage leurs organisations sur l’empowerment des femmes tout en profitant de l’expertise que nous avons développé sur l’engagement et la mobilisation des jeunes actives.

Si vous êtes de ceux-là ou pensez à des personnes en particulier, faites-nous signe !

La newsletter qui vous réveille chaque matin avec les infos essentielles de la journée. Pour se forger une opinion, et la faire entendre. https://www.voxe.org/

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store